Mature soumise cherche etalon pour detruire son cul

Clique ici pour la rencontrer
Mature soumise cherche etalon pour detruire son cul

A propos de ce profil : 🏷 : | | | |

Chantal, 54 ans, chef d’entreprise dans la vie et mature soumise dans ma vie privée, salope offerte sans limite, cherche étalon pour détruire son cul de chienne en chaleur !
Si vous comprenez bien tout, je veux non seulement un homme bien monté, mais aussi un vrai pervers dominateur qui aime traiter ses partenaires comme de vulgaires objets sexuels.
Je veux un homme qui me prenne fermement, qui m’attachera, m’insultera et me souillera avec sa queue.
Ma chatte lui sera offerte tout comme mon cul pour de la destruction anale !
Fist anal et vaginal, dilatation et sodomies violentes, voilà ce que je demande. Ne me ménagez pas parce que c’est dans la soumission que je m’épanouis.
Et si un maitre BDSM se présente, mais un maitre qui baise ses soumises, et qu’il a un donjon ( croix de Saint-André ) et du matériel ( cordes, baillon pour bondage ), je suis toute à lui sans poser de question !
J’attends vos propositions avec une grande impatience.

Une sodomie violente pour me remettre à ma place.

Tu vas sûrement te poser la question de pourquoi je cherche à me faire avilir, soumettre, détruire mon cul de manière aussi brutale. Et bien je vais te donner la réponse. En effet, dans mon travail, je dirige une équipe d’hommes et c’est moi qui donne les ordres. Parfois, ça me gêne, parce que je sais que beaucoup d’entre eux, c’est des gros machos ne supportent pas de se faire diriger par une femme. En vrai,  je m’en fous de ce qu’ils pensent. Mais il faut avouer que j’ai quand même une certaine gêne par rapport à ça. Du coup, dans ma vie privée et notamment dans ma vie sexuelle, j’ai envie d’inverser les rôles. C’est moi qui devient la femme, objet, la soumise, celle qui obéit. Il me faire prendre par le cul, c’est pour moi l’ultime humiliation même si le plaisir est bon. C’est pour ça que j’aime prendre des sodomie violentes, sentir les couilles qui claquent en haut de mes cuisses.

au début, je pensais que j’étais taré. Et sans faire d’analyse poussé de ma personne, j’ai juste décidé de prendre mon plaisir comme une venez. Ça fait de moi une chienne au lit, mais ça ne fait pas de moi une salope ou une femme sans vertu dans la vraie vie. Je délimite bien ma vie sexuelle et je ne laisse personne m’insulter ailleurs que sur un matelas.

Tchat avec la demoiselle :

Annonces de célibataires: